Le Comptoir Eolien
☎  07.81.34.05.36
🏠 Accueil   validation Éolien   validation Solaire   validation + de produits
    Recherche
📢 La livraison est GRATUITE ! en France Métropolitaine.
🏠 Accueil
🛒 Panier
ℹ CHERS CLIENTS, NOTRE SITE RESTE OUVERT ET LES LIVRAISONS À DOMICILE SONT ASSURÉES
   

Il n'est plus connecté à EDF et produit sa propre électricité

Depuis huit ans, il n'est plus connecté à EDF et produit sa propre électricité


Depuis huit ans, André Larivière n'est plus connecté à EDF et produit sa propre électricité

Sur les contreforts du plateau casadéen, André Larivière vit dans une maison qui produit sa propre électricité. Une façon de vivre, en autonomie, mais qui exige une certaine organisation.

C'est un havre de paix, qui se dévoile le long d'un chemin en terre, à Saint-Didier-sur-Doulon. La maison d'André Larivière est perchée sur une arrête du Livradois. Son propriétaire, un Québécois de 68 ans, a posé ses valises au lieu-dit La Fagette il y a huit ans. Depuis, il savoure la vie et se nourrit de soleil.

Sa maison, une vieille bâtisse en pierre est autonome en électricité. Elle n'est pas branchée au réseau EDF, mais fonctionne grâce aux éléments : le soleil alimente les douze panneaux photovoltaïques et le vent fait tourner l'éolienne. Une façon de vivre tout à fait possible, mais qui nécessite tout de même quelques aménagements.

Avoir le bon équipement. Pour ne plus recevoir de facture d'EDF, il faut avoir une maison adaptée. Et les panneaux photovoltaïques ne suffisent pas. En effet la plupart servent à produire de l'électricité, revendue à EDF.

Installer le matériel et adapter sa façon de vivre
Chez André Larivière, la maison est alimentée par douze panneaux photovoltaïques (venus d'Espagne et du Japon) et une éolienne (États-Unis), reliés à la maison par un boîtier. Ce dernier permet à l'électricité d'être stockée dans douze grosses batteries, arrivées d'Allemagne. « C'est le plus cher et le plus fragile », explique André Larivière. À cela s'ajoute un panneau solaire thermique, qui permet de chauffer l'eau de la maison et un four bouilleur qui sert à la fois pour la cuisine et fait fonctionner les radiateurs.

S'appuyer sur des experts… « Il faut respecter ses propres limites », signale le militant écologiste. Car même en ayant le bon matériel, encore faut-il savoir l'installer. Lui, « pas bricoleur », s'est installé dans une maison où tout l'équipement avait été mis en place par l'ancien propriétaire. « Il était autodidacte et il avait donné la direction de la maison », précise-t-il. André Larivière a, en arrivant, renouvelé une partie du matériel, usé. Après 30 ans, les cellules d'un panneau s'usent et blanchissent. Il a également fait installer une éolienne à côté de chez lui, en faisant appel à des professionnels, venus de l'Aveyron. « Il faut faire attention, il y a beaucoup de démarcheurs qui n'y connaissent rien, explique André Larivière, il faut s'adresser à des artisans qui connaissent les filières. Ils sont de plus en plus formés. »

Pour trouver de l'aide et des conseils, il est aussi possible de s'adresser à des structures locales, comme ASA, ou directement auprès de ceux qui vivent de cette façon. « Il y a 10-15 ans, c'était un choix pionnier, plus coûteux avec des résultats incertains », ajoute le Québécois. Aujourd'hui ce mode de vie se développe, comme à Blassac ou Villeneuve-d'Allier.

Mais connaître son sujet. S'il n'est pas un expert pour installer le matériel, André Larivière est par contre incollable sur la consommation de chaque appareil : de la guirlande led « fantaisie, qui consomme cinq watts par mètre », à l'ordinateur portable (60 à 70 watts). « Tout ce qui chauffe de l'eau est vorace en électricité comme les bouilloires, mais aussi les grille-pain. » Ainsi il adapte l'apport en lumière dans sa maison, via de larges ouvertures et avec des leds à faible consommation (deux watts) dans les entrées.

Sur le versant sud d’une crête du Livradois, André Larivière, « gobeur de soleil », a quitté le rude climat du Canada pour ce petit coin de Haute-Loire, où il profite du soleil pour alimenter sa maison en électricité.

Une échéance difficile à tenir

Un état d'esprit compatible. Avoir une maison autonome en électricité, c'est aussi une affaire de philosophie de vie. André Larivière était déjà un faible consommateur d'électricité. « Nous avions deux factures par an. C'est une démarche cohérente pour moi », ajoute ce militant de Sortir du nucléaire. Son seul regret, c'est le manque de filières de recyclage. « On ne sait pas toujours combien de temps vivent ces produits. C'est quand même mieux depuis quelques années, dans les batteries, les minéraux sont récoltés, par exemple. Et ce n'est pas pire que le nucléaire pour le recyclage des déchets. »

« On n'a jamais le sentiment de vivre dans la privation »

Avoir de l'électricité, sans soleil. André Larivière ne tombe jamais en panne de courant. Même sans soleil. « Il faudrait qu'il n'y ait pas du tout de soleil pendant un mois. Ce n'est pas arrivé depuis quatre ou cinq ans », signale le Québécois. Mais pour être préparé, l'homme a fait installer une éolienne, qui complète la production d'électricité pour sa maison, les jours sans soleil ou la nuit. « Le vent, c'est une ressource très locale, il faut faire des tests au moins pendant six mois pour voir si cela peut fonctionner. »

Et pour éviter les pannes, l'homme limite sa consommation en électricité. Il n'utilise pas de frigo entre les mois d'octobre et de juin. « Je ne mange pas de viande ou de poisson. Et l'hiver je conserve les produits dans la pièce la plus fraîche. »

Une façon de vivre qui n'est pas synonyme de privation. « On n'a jamais le sentiment de vivre dans la privation », insiste André Larivière. Chez lui, il y a ainsi un ordinateur et une box internet, mais aussi une machine à laver. « La maison à une capacité de 1.600 watts. Pour la machine à laver il en faut 2.300. Et ce simplement pour avoir de l'eau chaude. » Pour contourner le problème, il lance la machine à laver avec un programme à 30 degrés, et alimente directement la machine avec de l'eau chaude. Loin de se priver, André Larivière savoure « la liberté et la qualité de vie que ça nous permet. »

Source: Par Lydia Berthomieu



Partenaire de toutes vos idées, le Comptoir Eolien partenaire ENF Solar offre toute son expertise et accompagne à chaque étape particulier et professionnel, en vous proposant de nombreuses gammes de produits en matériel solaire et matériel éolien ainsi que des eoliennes horizontales de qualité professionnelle au meilleur prix ! En effet, fort de son expérience de plus de 9 ans, le Comptoir Eolien a su analyser et comprendre vos besoins nous disposons d'une large gamme de kits réseau pour réduction de facture EDF. C'est pourquoi nous vous proposons une vaste gamme de produits tournée vers les énergies nouvelles et renouvelables. Découvrez sur ComptoirEolien.fr plus de 1400 produits référencés pour équiper votre camping-car, votre maison avec une éolienne ou votre voilier avec un kit hybride.



EtoileEtoileEtoileEtoileEtoile Commentaires et avis clients :







Partagez votre opinion avec les autres clients 


Livraison    Satisfait ou remboursé    Moyens de paiements    FAQ    Mentions légales    Contact
Moyens de paiements
Les photos des produits ne sont pas contractuelles; se référer à la fiche du produit.
Qui sommes nous ? - ComptoirEolien.fr - L'expert du matériel éolien et solaire.
Ce site est enregistré auprès de la CNIL sous le N°: 1391557.
Copyright © 2007-2020 - Le Comptoir Eolien ® - Groupe MADAULE - Tous droits réservés.
Conception web : Madaule Jérôme - Propulsé par Lauyan - Dernières mises à jour le :
Pour toujours plus de proximité, nous sommes également présents sur les réseaux sociaux :
Facebook - ✔ Twitter   - Visitez notre Blog - Consulter les Archives  -  Suivez notre flux RSS 



Livraison  Made in France

EtoileEtoileEtoileEtoileEtoile 4.8 / 5 Calculé sur 623 avis vérifiés


🔒 Le Comptoir Eolien ® utilise un encodage Sécurisé SSL 256 Bits