Que ce soit pour alléger sa facture d'électricité ou par souci écologique, installer une éolienne chez soi peut sembler très intéressant. Mais, peut-on installer une éolienne domestique partout ? Combien ça coûte ? Est-ce rentable ? Voici autant de questions que l'on peut se poser avant d'investir dans le "petit éolien".
Cliquez pour agrandir l'imageAvant de se lancer dans l'installation d'une éolienne domestique personnelle, une étude de faisabilité est indispensable. Elle porte sur trois critères fondamentaux et va déterminer la solution que va pouvoir vous proposer un professionnel du secteur.

Une éolienne nécessite une exposition à des vents réguliers et forts.

Avant tout chose, il faut analyser la topographie des lieux. C'est le premier critère à prendre en compte. Premièrement, il faut avoir un terrain étendu et dégagé. Deuxièmement, il faut que ce terrain soit exposé à des vents réguliers et suffisamment forts. Toutes les régions de France ne bénéficient pas de la même exposition aux vents. Météo France peut fournir des données indiquant l'exposition globale aux vents d'un lieu. Un anémomètre peut vous aider à mesurer la puissance du vent sur votre terrain. A titre d'exemple, la Bretagne et le Rhône-Alpes sont des régions propices à l'installation d'éoliennes domestiques, contrairement aux régions nord-est de la France.

Attention : sachez qu'au-delà de 12 mètres de haut, cette installation sera soumise à l'obtention d'un permis de construire. Il peut enfin être judicieux de demander l'accord de vos voisins avant d'installer une éolienne dans leur champ de vision.

Par ailleurs, il est indispensable d'évaluer la consommation énergétique de son foyer, factures et compteur électrique à l'appui. Celle-ci va déterminer le modèle d'éolienne adapté à ses besoins en électricité.

Bien évidemment le budget est aussi déterminant dans le choix d'une éolienne domestique. Un tel investissement n'est pas donné à tout le monde mais les prix varient énormément. De quoi trouver une solution adaptée à son porte-monnaie.

Types d'éoliennes domestiques


Par éolienne domestique, on entend les dispositifs destinés aux particuliers de petite et moyenne puissance, c'est à dire de 100 W à 20 kW de puissance nominale.

Les plus répandues sont les éoliennes sur mât. En moyenne, on considère qu'une éolienne de 12 m de haut et 3,5 m de diamètre peut suffire pour un foyer français. Selon l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (ADEME), une éolienne sur mât domestique peut permettre une production de 30 à 50 % de l'électricité consommée par une famille de quatre personnes en une année. En effet, c'est la taille et la puissance de l'éolienne qui vont déterminer sa production annuelle, sans compter l'exposition au vent bien évidemment.

Il existe aussi des éoliennes sur pignon, que l'on pose sur le toit. Celles-ci ne permettront jamais de produire autant d'électricité que des éoliennes sur mât. Néanmoins, si vous n'avez pas ou peu de terrain, cette solution peut être envisagée "si le montage est réaliser avec soin par un professionnel", soit seule, soit couplée avec des panneaux solaires. C'est ce que l'on appelle une solution hybride.

Coût de l'installation d'une éolienne domestique


Il faut environ de 10 à 15 ans pour rentabiliser une éolienne.
Les coûts de revient varient énormément en fonction du modèle d'éolienne domestique, de sa puissance et de sa taille, mais aussi des travaux d'ancrage nécessaires. La fourchette de prix s'étend de 4 000 €, pour l'installation d'une éolienne à environ 12 000 €, pour l'installation d'une éolienne d'une puissance nominale de 3 kW. Le panier moyen s'échelonne entre 6 000 € et 10 000 €.

Rentabilité


Une éolienne permet de produire gratuitement de l'électricité pour sa consommation personnelle. Cela n'est pas négligeable compte tenu du prix du kW/h vendu par EDF. Au final, il faut en moyenne compter 10 ans pour rentabiliser l'installation d'une éolienne, sachant que les modèles de dernière génération ont une durée de vie d'environ 30 ans.

Source: Tiphaine Bodin / L'internaute